Une Semaine, une Lettre

Cœur brisé : où se trouve la lumière ?

Qui n’a jamais eu le coeur brisé ? Qui n’a jamais été blessé dans sa vie et n’a jamais ressenti de peine ? Je crois que chacun a pu en faire l’expérience. Mais ces mots te concernent particulièrement si jusqu’à présent tu as l’impression de ne pas voir la lumière au bout du tunnel. Car la douleur est tellement ancrée en toi, que c’est la seule chose que tu vois.

On va commencer par le début : cet événement qui t’a causé du tort a eu lieu pour une raison. Derrière chaque souffrance se cache une leçon mais surtout une victoire. Si tu en es là aujourd’hui, c’est parce qu’en tant qu’êtres humains, nous devons être confrontés à des situations qui doivent nous faire mûrir. Tu dois mûrir, toi aussi, au travers de tout ce que tu vis.

Je ne veux pas que tu te focalises sur ce que la personne t’a fait, car là n’est pas le sujet. Je t’invite à changer de perspective le temps d’un instant et que tu regardes à toi-même. Arrête-toi un instant et pose-toi la question suivante : Qu’est-ce que je ressens réellement au fond de moi ? Pourquoi ai-je vraiment mal ? Ces questions sont importantes car elles te permettront de mettre des mots sur tes émotions.

Ce que je vais te dire est peut-être dur, mais, ce qu’il t’est arrivé n’est pas la fin de ta vie, et pour preuve, tu es en train de lire ces mots. Ce que tu as vécu a marqué le commencement même de ta vie. Il n’est pas trop tard pour que ton nouveau départ ait lieu maintenant. Tu ne peux pas contrôler ce qui survient dans ta vie, ni ce que les autres vont te faire, mais tu peux toujours contrôler ta manière d’interagir avec ces événements.

Pars du postulat que les épreuves t’enseignent et travaillent ton individualité. Des histoires te feront peut-être mal à l’avenir, mais la différence est que désormais, en ayant cette information, tu feras le choix de ne plus rester dans la tristesse. Tu ne l’occulteras pas, non. Ton humanité fait que tu vas ressentir les choses, mais tu refuseras de rester dans cet état plus longtemps que nécessaire.

Un coeur brisé est un état, c’est-à-dire qu’il peut changer dès lors que tu en fais le choix. Un état d’esprit demande du mouvement et des décisions. Si tu ne choisis pas ce qu’il y a de mieux pour toi et que tu n’avances pas en cette direction, tu resteras sur place avec ce mal-être. Mais je ne crois pas que c’est ce que tu veux.

Je te propose ceci : prends une feuille, un papier et fais le point. Écris tout ce que tu ressens, même tes pensées les plus sombres, car c’est le moment d’être honnête avec toi-même. Il se peut que ce soit inconfortable, mais je t’encourage à rester dans cet inconfort, il est nécessaire. Je vais corser les choses. Je veux qu’à un moment sur ta feuille, tu écrives tout ce que tu as appris de cet acte qui t’a fait du mal, ce que tu as compris de la réaction que tu as eue, quitte à écrire d’où est-ce qu’elle vient réellement. A la fin, écris au moins une leçon que tu as apprise de tout ce que tu as écrit et décris comment est-ce que tu vas t’en servir pour avancer.

Pour terminer, je te laisse avec cette phrase, issue de mes réflexions :

« La souffrance s’arrête lorsque tout prend son sens »

En d’autres termes, tu te trouves dans cet état par ce que tu n’as pas encore saisi le message derrière ce qu’il t’es arrivé.

– A l’encre de Jay.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *